1
min

somnolences affadies

Image de Pierrotdu84

Pierrotdu84

17 lectures

5

Ton corps a froid, sais-tu ? l'as-tu parfois ouï
Gémir ? Et le silence a des airs de sursis
Pour la peine à subir. O volupté du temps
Détroussé de ses peurs, harnaché de présent,
Oublieux du futur. La folle incertitude
Du velours assoupi n'estompe pas l'envers
Du décor. Trésor mal gardé de l'habitude,
La vie se joue de tes rires, de tes agapes,
Des compagnons amers qui t'ont laissé passer
Ce chemin sans retour. Poursuis ce rêve fou,
De naître à chaque jour et mourir chaque soir
A voler le plaisir et chanter les souffrances.
N'espère du fossé que le pont qui l'enjambe,
N'attends pas de la lune un rayon de soleil,
Et qu'aux temps quotidiens ta tête se repose,
Sereine et, pourquoi pas, amoureuse du jour

Thèmes

Image de Poèmes
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Merci. Des mots qui téchauffent...
·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
La vie chante dans vos vers... belle et aussi amère comme une musique mélancolique .
·