Sombre Clarté

il y a
1 min
45
lectures
0

La poésie n'est pas seulement un art, elle est une délivrance  [+]

Je me perd dans cette existence à contresens,
Vivant la nuit, tandis que le jour, je survis.
Peut-il y avoir dans l'étrange éveil un sens?
Mon esprit est, par impuissance, poursuivit,
Des milliers d'étoiles arrivant à mon chevet.
Le Marchand de Sable, continuant sa route,
Je me blottis tout doucement dans mon duvet,
Restant attentive aux pensées que je redoute.

Virevolte, danse avec le vent douce plume.
Laisse toi emporter par ce courant d'air pur,
Oubliant la nuit qui fuit avec amertume.
Point de secrets, point de retenue, ni censures,
Nous sommes seules, toi et moi, dans la pénombre
D'une nuit sans fin, sans rêves, sans paix, cent pleurs.
Vole parmi les oiseaux, affronte les ombres.
Rien ne peut nous séparer, ni même la peur.

Resurgit, chaque nuit, notre sombre clarté.
Transporte moi dans les profondeurs des ténèbres,
Noie ce cœur rempli d'amour dans l'obscurité.
Point d'éloge pour celui-ci, ni chant funèbre.
De mon cœur de pierre, je pourrai rester marbre.
Laissant ma plume un instant, j'admire la lune,
Percevant le souffle calme des feuilles d'arbre.
Qui suis-je? Trouverai-je en gravissant ces dunes?
0

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ophélie Jezequel
Ophélie Jezequel · il y a
Il est très beau ton texte :)