Seul

il y a
1 min
18
lectures
0
Le ciel m'éblouit de couleurs
La lumière de l'aube m'émeut
Lente belle malléable
Elle m'emmène sur l'île
Là où les monts languissent
De liberté luxueuse
De larmes blanches et ailées
Que l'espoir m'a repris
Je suis seul
Le vent divague sous le soleil vide
Le soir se lasse de mes soucis
Le silence s'assoit à mon flanc
Sans se souvenir des erreurs passées
Que tu m'avais promises
Ta tristesse chante avec la houle lente
Je perçois ta mélodie dans ce zéphyr soupirant
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,