Seul

il y a
1 min
329
lectures
44
Finaliste
Jury
Recommandé

Il est toujours plus difficile de parler de soi que d'inventer des histoires... Pourtant dans chaque histoire il y a un peu de soi... Si j'étais un moment de la journée, je serais l'aube pou  [+]

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Seul sur ce banc, sous le regard des passants,
A la vue de tous, néanmoins transparent.
La misère éloigne le regard des honnêtes gens,
La pauvreté n’est pas contagieuse pourtant.

Une bouteille pour tendre compagne,
Douceur pour ma carcasse prisonnière de ce bagne.
Le soleil complice et seul ami,
Me caresse et me ramène chaque jour à la vie.

Quotidien où je tombe plus bas,
Il est si loin le temps de tes bras.
J’ai sombré. Comment je ne sais.
J’ai coulé à pic sans pouvoir me relever.

Je m’enfonce dans ma décadence,
Tourbillon d’un siphon de carences.
Je m’accroche à mes souvenirs,
Qui s’évaporent et me font défaillir.

Je suis l’ombre de moi-même
Spectateur de la dernière scène.
Dans une dernière révérence,
Quitter cette vie qui n’a plus de sens.

Le corps engourdi par le froid,
Mon esprit s’échappe de moi,
Dans l’indifférence de la foule
D’un coup, je m’écroule.
Recommandé
44

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !