1
min

Rêves éphémères

20 lectures

3

Promenade en ville
Je me suis réveillée ce matin
Comme sorti tout droit d'un rêve
J'ai rêvé poésie, douceur, caresses
Alors en me réveillant ce matin
J'ai souhaité prolonger ce rêve
Et me promener au quartier
Qui donne sur la mer, qui donne sur les plaines
Mais vous savez il y a des rêves difficile à préserver

Je me suis promené au quartier ce matin
Le soleil me réchauffant, le vent me portant,
Et c'est en fermant le portillon,
En marchant dans le quartier
Que je me suis réveillée,
Mon jolie rêve s'est dissipé
Sur le bitume reposait un chat, les yeux fermés, les os brisés,
Plus loin j'aperçus un chien errant, en quête du bonheur,
Et sous le soleil pointait un chapiteau
Abritant l'enfer des animaux prisonniers
En continuant sur mon chemin
J'ai lu “femmes battues”, “suicides scolaire”, “famine, viols, abandon”
J'ai lu la mort dans la mer, j'ai lu la détresse sur les terres,
J'ai lu des tempêtes, j'ai lu la nature qui se rebellait
J'ai lu un monde de chaos, des Hommes aux yeux fermés bien ficelés

Je me suis réveillée ce matin,
Comme sorti tout droit d'un rêve,
Je me suis endormie ce soir,
Le cœur plein d'horreurs,
Mais vous savez il y a des rêves difficiles à préserver.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Artvic
Artvic · il y a
La vie est ainsi faite ! on se réveille avec un joli rêve que l'on souhaite poursuivre dans la journée mais pour cela, il faut tout oublier ce qui nous entoure
si l'on souhaite vivre cela !
Y a qu'un bouton à appuyer et le rêve s’effondre, celui de la télé !
merci à vous

·