Revenir à la source

il y a
1 min
68
lectures
10

L'art n'est pas une science infuse, mais une fusion des sens  [+]

Me poser fier et noble devant l’immensité
De l’océan d’écumes qui déroule vers moi,
Les embruns du passé des amours décimés
Par les femmes de ma vie qui m’ont donné la foi.

Mes pieds nus dans le sable, mon cœur ensanglanté,
Mes poings levés au ciel je laisse glisser le temps,
Mélangeant le futur, le présent, le passé,
Le sang de mes ainés, celui de mes enfants.

Me lever d’un seul trait, sans aucun doute, ni peur,
Puis parcourir les berges au long de l’estuaire
Pour trouver le chemin qui mène à mon bonheur,
Remonter doucement pas à pas la rivière.

Parcourir une à une chaque parcelle de terre
Comme un mont de vénus, un sein à peine caché.
Là où même vos dieux peuvent y voir l’adultère
J’honore à ma manière, le féminin sacré.

Revenir à la source, où l’eau jaillit des pierres
Comme glissent entre vos dents vos plus belles prières
Revenir à la source pour boire vos encore
Prendre possession de vous, et vous aimer plus fort.

Et quand j’aurais gouté cet Ô de votre bouche
Où vos lèvres humides sont les contours du Graal
Je resterais blotti dans vos bras, sur votre couche
Jamais loin de la source, comme vit l’animal.
10

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,