Rencontre familière

il y a
1 min
747
lectures
150
Finaliste
Public
Recommandé

Écrire ce n'est pas vivre. C'est peut- être survivre. Blaise C. Mon site auteur http://www.mariemilordauteur.com Si ma plume vous plaît , je vous invite à venir découvrir mon second roman pou  [+]

Image de 2016
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Quand je l’ai rencontré – ce n’était pas ici –
J’étais à mi-chemin d’une vie misérable,
Le dos courbé trop tôt par le poids des soucis,
Et de quelques méfaits certainement coupables.
J’étais parti ailleurs pour oublier le temps,
L’oublier ou le fuir – peut-être l’arrêter –
L’hiver était bien loin, et bien loin le printemps,
Et je ne pouvais plus prolonger mon été.
Je m’étais retrouvé dans des rues familières,
Avec le sentiment de n’être pas parti,
Et je reconnaissais, des murs, les vieilles pierres,
Impassibles témoins d’un passé englouti.
Il avait les yeux bleus et les cheveux très blonds,
L’enfant qui me tendit une main charitable,
Avant que je ne saute du haut de ce vieux pont,
Cet enfant que j’étais...
À l'âme irréprochable.

Recommandé
150

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
On peut essayer d'oublier le temps mais lui, hélas, ne nous oublie jamais !
Image de Marie Milord
Marie Milord · il y a
Et oui ;)
Image de Saber Lahmidi
Saber Lahmidi · il y a
C'est merveilleux !
Image de Marie Milord
Marie Milord · il y a
Merci !

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Conte à rebours

Marie Milord

Elle est née un beau matin dans un berceau La Roche-Bobois. Ses parents, étonnés, n’en revenaient pas. Ce petit être malingre n’était pas du tout conforme à l’image qu’ils s’étaient... [+]