Renaissance

il y a
1 min
13
lectures
0
Jadis, j'entamais une triste somnolence.
Lassé par la monotonie de l'existence,
Du fond de mon cocon, les braises bronzes et moroses,
Se lève une nouvelle aurore aux doigts de rose.

Je suis l'Albatros et le Dragon à la plume,
Et c'est poussé par une secrète énergie,
Que j'émerge des cendres tout en poésie,
Je déplois mes ailes, le monde se rallume.

Il est venu le temps du renouveau : Phénix.
Je me fais l'artisan d'un soleil neuf et vif,
D'un ardent essor je quitte les bras de Nyx
Pour marquer la terre de mon art subversif.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,