Réflexion

il y a
1 min
8
lectures
0
La nuit a peine. Clairsemée.
D’étoiles agonisantes.
De sourires languissants.
De glissement entre les bas, les résilles.
Et Ce Haut inexistant.

Dans Son regard, elle erre.
Le reflet d’argent réfléchit longuement.
Tandis qu’elle déambule, rêveuse, sur les trottoirs.

Elle réfléchit lentement.
Ô,rayon qui s’enfuit
Entre chaque pas.
Dorée comme la pierre

S’ennuie sous les coups
De reins usés.
Des gens fatigués
À l'argent froissé.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,