Quelques souvenirs de Bulgarie

il y a
1 min
141
lectures
1
Je me souviens d’une terrasse de bar à Sofia, avec des herbes folles, des grands arbres, et la pinte de bière à 50 centimes d’euro.
Je me souviens d’un village coincé entre deux montagnes rouges et des coups de soleil qui nous empêchaient de dormir.
Je me souviens de toi nue sur les rochers. On avait une dalle pas croyable ce jour-là. On s’est arrêté dans ce restaurant qui dominait la mer et on a commandé à peu près toute la carte. Parce qu’on avait les moyens. Et après, on a eu honte.
Je me souviens des meutes de chiens la nuit.
Je me souviens de ce mec qui nous avait appelé pour faire la fête. On a traversé tout le pays en stop pour le rejoindre. D’Est en Ouest. Quand on est enfin arrivé, il était malade à crever. Il nous a dit de dégager, qu’il était contagieux. Je le revois sortir des toilettes, blanc comme un linge. Trois jours plus tard, il mourrait.
Je me souviens de ce poète aux yeux bleus.
Je me souviens des enfants qui sniffaient de la colle dans les rues, de quelques mafieux le flingue au ceinturon, et de ce clébard qui prenait le bus pour rejoindre le centre ville.
Je me souviens de ce type qui restait assis sur la cuvette des heures durant parce que, well, c’est ici, et nulle part ailleurs, qu’il lisait des romans. Et il en lisait beaucoup.
Je me souviens de cet étrange et beau pays où j’ai voulu un temps disparaître.
Et du goût de la salade.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Graloup
Graloup · il y a
Pourquoi de beaux textes, poétiques, n'ont-ils pas l'écho qu'ils méritent, alors que d'autres , quelconques , racoleurs, mal écrits, se voient couverts de lauriers ? c'est la question que je me pose , quand je déambule, au hasard, en Shortie.

Vous aimerez aussi !