6 lectures

1

Râles étouffés, chants et tambours
La nuit s’éveille en ce bois sourd
Parfums d'onguent d'encens de chaire
Danse dénudée sous la lune claire

À l'unisson vos voix m'appellent
Filles des hommes pour moi trop belles
J'accours vers vous douces pucelles
Qui priez là, nues,pales et frêles .

Autour du feu rouge et brûlant
Vos ombres qui se dessinent
Au rythme des cors haletants
Dansent sur les hautes cimes

Accaparé, me voilà prisonnier
Invoqué, irrésistibles sorcières
Entraîné vers vous, chimères
Moi qui ne songe qu'à vous combler

Oh oui, ce soir j'en traînerai une
S'il faut de force à ma chaumière
Avide, j'exaucerai ses prières
Cueillant sa fleur au clair de lune

Mais qu'ai-je fait, belle mortelle
par mon envie alanguie sur la treille
Ton corps sans vie à présent gît
Ma fougue tu payes de ta vie

Oh douces réclamant ma vertu
Ne sonnez plus mon réveil
Ne hantez plus mon sommeil
Comprenez ma souffrance vous tue
1

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème