Pourl'amour d'une fée

il y a
1 min
78
lectures
34
Qualifié
Les trublions de l'éveil semaient dans leurs sillages,
Les leçons virtuelles de ton éternel courage...
Les ramifications de ton être en forme d'enfant perdu,
Déclinaient le goût amer de l'amant qu'il aurait dû...

La prophétie de Vénus sarcle enfin l'odyssée de Saturne,
En ton sang et en sus, lapide les anneaux taciturnes...
Aurore de la vie aux parfums de poussières d'égérie,
Les barbules de rosée en son sein, flibustiers d'harmonie...

Envoles toi Peter loin des coeurs angéliques,
Reflets délétères des prémices a-sophistes...
Qui te donneront le lait de la lie, l'ennui de l'envie,
Et te laisseront le laid de tes nuits, la morve au fusil...

Désires Clochette, entre ses doigts de sirène, éclairs passionnés,
Tu enverras par le fond toutes ces aubes vitrifiées...
Son aura si puissante enluminera de fils acidulés,
L'essence si violente de ton coeur réincarné...
Pour l'amour d'une fée.
34

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,