1
min

Pour une amie qui s'inquiète de notre silence

Image de Margueritte C

Margueritte C

39 lectures

8

les mots sont comme le vent
ils passent
se posent
disparaissent parfois

nos mains
si fébriles parfois
se couvrent de silence
l'esprit s'abreuve
de vide

voilà le vertige recommence

sans le savoir
parfois
les mots reviennent
papillons de la mémoire
se poser
sur les sillons de notre chant
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
D'une très grande délicatesse...La gestuelle de vos mots !
·
Image de Margueritte C
Margueritte C · il y a
Merci. Je ne vais plus trop sur SE. trop prise, peu créative en ce moment.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Voilâ pour le pouvoir envoûtant des mots, alors à bas le silence ! Aimez-vous toujours “Sombraville” ?
Merci de renouveler vos voix ! Il ne nous reste que 1 jour pour voter. Bonne journée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
des mots-papillons flirtent avec le tourbillon roupillon de nos pensées oubliées
·
Image de Margueritte C
Margueritte C · il y a
et parfois issus d'un big-bang explosent en aquarelles sous nos doigts.
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Ces mots si forts et légers à la fois, s'accordent avec un rêve récurrent qui m'est revenu cette nuit, comme une mémoire échappée qui se pose dans mes rêves. Plutôt un cauchemar, car la mémoire fait mal parfois. J'aimerais l'écrire un jour.
Merci pour vos mots qui m'ont apaisée.

·
Image de Margueritte C
Margueritte C · il y a
Oui la mémoire est redoutable mais l'écriture qui nous revient ô combien salvatrice.
Si ces quelques mots vous ont apaisé, c'est qu'ils ont probabalement atteint l'intime si universel. Merci à vous aussi pour ce retour que je garderai en mémoire lorsque le doute s'installera.

Mon dernier recueil, La dérive de l'arbre non publié et peut-être jamais publié ne raconte que cela : comment surmonter la douleur (en l'occurence le deuil de mes parents ) comment l'écriture nous accompagne dans ces épreueves. Au plaisir de vous lire encore.

·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Au bout de la plume silencieuse
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Un tel pouvoir évocateur en ces mots !!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème