Elle relève les yeux
Au loin les cieux
Si je suis soucieux
Ou peut-être vieux
Je veux être heureux
Quand le sol et
Le ciel la rendent belle
Belle

Belle dans toutes ses nuits d'automne
Où le froid salé m'emprisonne
Où les mots ne suffisent plus
La faim résonne

Quelle est cette larme qui me donne
Dans le froid d'été en automne
Savourant ses petites pommes
Ma main dans son décolleté

Quel est ce froid qui me pardonne
Tout

Elle est belle
Quand elle m'entraîne
Dans des lieux indemnes

Cheveux poivre et sel
Le soleil, lui
Vient brûler ma peau
Tôt
Tôt

Elle s'étire et alors s'éveille
Au creux de ses jolis sanglots
Sans mes mains qui la retiennent
Qui la retiennent

Quand le vent caresse son dos
Quand le soleil lèche sa peau
Tous ses sens sont en éveil
Dans mes cheveux poivre et sel

Je volerais ses petits “oh”

Pour partir là tout là-haut
Sans dire un mot
Aucun mot

Inconditionnelle
Quand elle m'entraîne
Dans ses lieux indemnes
Le soleil, lui
Dépose sur sa peau
Un avenir
Un avenir, des
Mots

Une rebelle
Quand elle déchaîne
Tous mes vieux dilemmes
Au loin les cieux
Elle relève les yeux
Au coin de nous
Au coin de nous
Deux

Celle qui m'ensorcelle
Sa vie en show
Aux vertes prunelles
S’ajoute de l’eau
Désir irréel
Le vent se lève
Couvre alors ses...

Belle, la nuit
Moi, je crains l’orage
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !