PLUS DE MER ...

il y a
1 min
0
lecture
0
Mon corps a commencé à exiger de plus en plus de vagues,
Bien que mon amant soit déjà épuisé,
En vomissant de bile blanche à côté de mon oreiller.
Avec de la musique en arrière-plan pour que personne n'écoute
Les gémissements et les cris qui nous animaient,
Nous étions tous les deux dans la plus grande nudité de l'âme.
J'ai dansé sans honte, elle ressemblait à une fille ivre de quinze ans,
Il m'a percuté, m'a violé sans aucun soin, partout,
Il m'a embrassé fort et avec impatience, je l'ai aussi blessé, je l'ai mordu...
Mon imagination a pu reproduire cette joie,
Cet incendie intense qui a eu lieu entre les deux.
Il est devenu propriétaire de mon corps, il s'est emparé de mes hanches et de mes fesses.
Ça m'a attaché mon cœur.
Nous acceptons tous les deux d'être complices,
Nous sommes tous les deux pleins de désir, nous ne voulons aucune confession,
Nous voulons juste répéter cette nuit de désir.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !