16 lectures

5

Je prends ma plume,
Symbole de la liberté,
Ma liberté.

Celle que j'ai conquise,
Et non acquise comme peuvent le penser les autres.

Le parchemin est devant moi,
Tendu sur mon bureau,
PRêt à recevoir toute l'encre que je vais faire couler.

Mais sur le papier point d'encre noir,
Juste du sang,
Mon sang,
Le papier me sert de lien entre ma chair et mon art.

J'écris des citations,
Des idées fugaces,
Des débuts de nouvelles et histoires en tout genre,
Bref je laisse mon art s'esprimer sur mon corps.

La plume dans la main droite je me concentre sur mon texte,
Le moment fugace où l'inspiration se manifeste,
L'instant précis où l'essence des mots vient sublimer ma peau à l'encre indélébile.

Lalueur du candélabre comme unique lumière,
M'offre un peu de repos tandis que la plume inscrit sur la peau de veau séchée jaunie par le temps,
Un message avec un peu de mon sang.

Quelle expérience jouissive de sentir le fruit de son art,
De sa pensée,
De son être,
Inscrite pour toujours ou presque sur votre peau.

Acctuellement j'ai écris :
" Mon corps ? Une cage dorée.
Mon esprit ? Une prison sombre.
Mon coeur ? Une cellule noire.
Mon âme ? Un oiseau épris de liberté.
Moi ? Une âme rongée par l'instant précis où j'écris ces quelques mots... "
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Le poison s'évapore quand les mots sont posés sur le papier...
·
Image de Adonis
Adonis · il y a
J ' aime beaucoup. .
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème