PERTES SANS TEMPS

il y a
1 min
1
lecture
0
Les pertes arrivent au mauvais moment, elles vous salissent d'envie, et vous les gagnez enfin,
Parfois, ils vous donnent des minutes pour apaiser leur voracité,
Et que vous vous cherchiez pour vous retrouver dans le désespoir.
Ils vous laissent entrer et vous donnent une liberté conditionnelle, ils vous nourrissent avec un bouillon de molécules transgéniques,
Et ils vous obligent à revivre votre temps sauvagement cueilli et vidé.
Ils vous font vous agenouiller devant leur reniflement, lorsqu'ils apparaissent dans la nuit, ils se tordant dans le sperme.
Ils changent votre nom avec un but.
Il est possible de vous sauver de leur immobilité,
Parce que ce sont des animaux et des démons !
Vous n'entendez plus son aboiement, vous êtes devenu sourd-muet !
Ils frappent aux portes de votre conscience, ils arrivent seules et ils sont comme le froid qui humecte votre sang.
Ils se faufilent dans vos os, ce sont des battements intempestifs de votre non-vie...
Vos poumons sont lavés de flegme noir
Et sa solitude vous mène à la pleine paix.
Ils soutiennent que vous avez été sauvé,
Parce que vous ne savez pas qui vous êtes !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !