1
min

PENSEE DE TROTTOIRS

Image de Morbraz

Morbraz

7 lectures

1

A regarder passer les âmes humaines sur les trottoirs, je cherche la mienne !
Il y a celles qui courent, celles qui flânent, celles qui cherchent
Les yeux rivés sur les vitrines, la sono entre les oreilles.
Et celles en costume qui parlent aux cravates et qui parlent pour oublier
Les objectifs, les lois du marché, les chiffres d’affaires,
Le loyer à payer et la misère d’une paume sale tendue vers du soutien
Au coin d’une rue avec son âme qui cri « A l’aide ! » dans le silence de la circulation automobile.
De ci de là, une belle âme et là une âme perdu à la recherche
D’un espoir, d’un regard qui lui dirait « je t’aime ».
Un vieux sac à main déambule l’âme fatiguée de trop d’années à errer
Sans son âme-sœur, partie pour un autre ailleurs ou une autre âme.
Une bouche sans âme, qui déguste des plaisirs ambulants aux saveurs estivales.
Deux petits seins posés sur des rondeurs africaines, pourtant trop jeunes
Pour avoir perdue son âme d’enfant, dégustés par une âme errante.
Et puis cette foule d’âmes, aux costumes du monde entier qui résonnent
De toute l’âme de l’orient ou du Maghreb, greffées en terre inconnue,
Avec les accents des vacances des âmes bourgeoises des clubs
Trop loin et trop chers pour la plupart de ces centaines de mains, de bras et de dos,
De chaussures usées et de tee-shirts troués par le travail et l’élevage de petites âmes.

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,