Pêcheur inconnu

il y a
1 min
24
lectures
2
Pêcheur inconnu
J’ai souvent ce doux rêve récurant qui me prend,
D’un pêcheur, bienveillant, et qui m’aime,
Qui m’invite à la pêche sur son grand bateau blanc,
Est-ce lui ? Est-ce un autre ? Est-ce toujours le même ?

Non, non. Une hirondelle ne fait pas le printemps,
Mais sur le bateau blanc, j’oublierais mes problèmes,
Là, aucune larme ne traverserait ma joue blême,
Et pourtant, et pourtant, et pourtant...

Ton regard serait-il toujours vert ? Et soutenu ?
Toi, le beau pêcheur inconnu ?
Non, non. Ce reflet bleu-vert c’est la mer...
Mais alors ? Aurait-il vraiment disparu ?

Une mouette m’a crié sur le port :
« Demande-le donc à la Mer du Nord ! »
Et le vent de noroît m’a soufflé :
« Vois ! Son filet tout enroulé sur le quai ! »

Hélas, il ne pêchera plus de raies,
Car la mer l’a emporté !
Hélas, il ne pêchera plus le merlu,
Le beau pêcheur inconnu.
Mais le doux rêve récurant qui me prend,
Rappellera toujours le pêcheur et son bateau blanc.

A Mimile le bouc.

2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Vos mots bercent comme les vagues.
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Bonjour,
Vous ai lu sur le "Remboursez" de l'ami Chironimo, ai apprécié aussi votre "Pénélope", et saute en marche dans le bateau dédié à Mimile.
Alors, c'est pas mal, il est sympa, votre texte, il y a du vent du nord, du bleu-vert, une mouette poétique et qui donc parle, un pêcheur et votre envie de monter sur son bateau blanc, mais... Serons-nous d'accord pour, bien qu'un bateau, il faille le nettoyer, tant d'embruns et d'accidents de goélands, pour abandonner donc votre double "récurant" ?
"Récurrent", pour ce dous rêve deux fois évoqué, est-ce que... ?
Bien à vous !