Pas à pas 2

il y a
1 min
36
lectures
2

Lire, écrire et lire encore de jour comme de nuit, dans un même élan à partage  [+]

Il avance
le matin neuf

Il avance
celui qui rêve
ses pas dans les traces des animaux

Le songe est une fenêtre
sur l'orée verte

le promeneur s'égare
et se retrouve
Le chemin est couvert de mousse
douce verte luisante

Il avance
le rêve neuf
plus prospère qu'un été.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
plaisant
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aime de votre poème son dépouillement, ses abstractions, ses strophes courtes (les interlignes les séparant donnant au lecteur un espace où se poser et réfléchir).
Le lexique simple, presque ascétique, donne accès immédiatement au cœur du poème .
De plus dès l’entame, l'incarnation du 'matin neuf qui avance' donne envie de le suivre.
Et j'ai quant à moi bien fait de suivre ce matin neuf qui me conduit bientôt vers cette assertion qui me parle aussitôt : ' Le songe est une fenêtre'
Alors oui , peut-être faut-il se présenter devant ce poème avec un état d'esprit particulier pour l'appréhender pleinement ( accepter de tendre l'oreille aux résonances possibles par exemple) mais je trouve qu'il en vaut la peine.
Sinon , et pour n'aller pas uniquement dans le même sens tant conforme ici, ' les traces des animaux' me plaît un peu moins.
La dernière strophe est remarquable.
Merci.

Image de Luce K.
Luce K. · il y a
Merci Azmog pour votre commentaire.

Vous aimerez aussi !