Parti

il y a
1 min
7
lectures
1
Parti sans laisser d'adresse
Comme un signal de sa détresse
Son nom disparu du bottin
À quoi ressemblent ses matins ?
Où va-t-on quand on a tout quitté ?
Désert d'immeubles et de poussière
Désert de villes et d'amertumes
Cette habitude de s'éviter
Les regards comme des meurtrières
Et les sanglots sur le bitume

Mais oui tu es parti, pour vivre sous un ciel plus clair
Dans un vent plus léger
Et la nature t'a fait une place
Tu respires enfin, tu espères
Tu n'es plus enchaîné
Dans ce système de glace
Tu contemples la création
Tu y trouves ton bonheur
Toutes ces vies uniques font ta récréation
Tu vois les vraies valeurs
Sans besoin de potions
Voyage ami, voyage
Et tu n'auras pas d'âge
Aime mon ami aime !
Qui sait ce que tu sèmes ?
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,