244 lectures

126

Qualifié

Tu marches dans la nuit sous la lune gibbeuse
Comme une plante carnivore, monstre tueuse
Tu attends tes fades patients, vendant de tes charmes
Au plus offrant et distilles lentement ton venin de Parme.

Ils voient au lointain, tes lèvres si rouges
Éclairer et chatoyer sous la nuit d’une lune gibbeuse.
Pulpeuse comme un fruit par le vent qui bouge
Encore accroché, et monte ta rage monstrueuse.

Déchaîne et enchaîné ! Plaisir défendu offert,
Aux yeux pervers des êtres de la nuit, un dernier verre,
Rhum coca, coule le long de ton cou, une goutte
Des flashs explosent sous les pas des danseurs, shoot !

Et tu danses devant les regards des derniers fêtards,
Ibiza, sordide comme un lac qui se meurt déshydraté.
Et tu passes de mains en mains, sous la sonorité d’un sitar
Qui se mélange avec la musique électronique de leurs étés.

Au petit jour, lorsque Vénus se lève, tu sembles si fanée
Par l’ivresse des dernières heures, et tu te remaquilles
Adios me amor... Il est l’heure enfin de s’allonger
Pour oublier les passagers qui se sont vidés de leurs quilles.

Un dernier baiser, un au revoir et à ce soir,
Tu penses apaiser ta solitude par ce jeu
Et le taxi qui t’attend comme chaque soir
Découvrir leurs laideurs, leurs fadeurs et leurs enjeux !

Te revoilà dans la nuit, sous la lune gibbeuse
Comme une plante carnivore, monstrueuse
Tu attends sans envie, donnant de tes charmes
Jusqu’au petit matin et distilles ton venin de Parme.

PRIX

Image de Printemps 2018
126

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Soseki
Soseki · il y a
ah, ces folles nuits d'ibiza où se perdent si tristement les femmes .....une ambiance crépusculaire à souhait !
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un sujet qu'il est difficile d'aborder (pas de mauvais jeu de mots)... j'en ai fait l'expérience. Vous y parvenez avec maestria. Mon vote
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un beau poème pour suivre dans la nuit sous une lune gibeuse, une femme qui se donne au plus offrant dans la danse et l'alcool. Bravo, Patrice pour avoir si bien décrit cette ambiance glauque ! Vous avez mes cinq votes.
Je vous invite à lire mon sonnet Mumba sur le tragique destin d'un migrant http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba

·
Image de Flore
Flore · il y a
Merci d'ête venue me rendre visite en Isère, je fais votre connaissance , un poème difficile mais si bien écrit.
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Waouh, cela a l'air bien intense dites donc!
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote. 5 voix.
Je suis aussi en compétition pour le Prix Imaginarius (thème: la brume) : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Terry Omø
Terry Omø · il y a
On se sent bercés et grisés, menés, emmenés ... +2 !
·
Image de Naïade
Naïade · il y a
Ravie de te lire à nouveau
·
Image de Monique Feougier
Monique Feougier · il y a
Les nuits à Ibiza : si nombreux et pourtant si seuls....bravo mon vote

Bonne finale pour ce triste et très beau texte...+5
Je vous invite sur mes textes en concours
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/constat-7?all-comments=true&update_notif=1512687781#fos_comment_2277348
Et
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/dans-ma-cuisine-1?all-comments=true&update_notif=1512687578#fos_comment_2276598

·
Image de Nonostra
Nonostra · il y a
La lune ment mais vos vers ne mentent pas.
·