Ombres chinoises

il y a
1 min
24
lectures
9

J'écris donc je suis. Je ne suis pas Appolinaire. Plutôt artiste maudit. Je ne suis pas millionnaire. Mes textes un jour paieront. Je suis quadragénaire. Avant tout, pauvres ils seront.  [+]

(dédié à Bertrand G)



○○Je devinais ses petits seins

Derrière un pâle paravent

La lune créant un dessin

Ses jolis contours se dessinant



○○Derrière ce voilage blanc

J'imaginais son corps nu

Ô nymphe du soleil levant

Ce théâtre d'ombre me plu



○○Les étoiles dans la nuit

Éclairaient ses pointes fines

Mon esprit s'en est enfui

Qu'elle est belle ma voisine !



○○Je voyais le creux de ses reins

Dans tout ces reflets lunaires

Mais pourvu que son conjoint

N'allume jamais la lumière



Cédric T.Parageau. 24 Aout 2020



| Droits réservés | inédit |



( inspiré du texte de mr Bertrand Gille intitulé 《 ombre d'été 》 sur son profil short )
9

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !