NUIS BRÛLANTS.

il y a
1 min
0
lecture
0
Nue, chaude, sans peau... ni cheveux,
Pieds nus sur la lune et mon berceau
Ils sont légers comme l'écume de la mer,
Imparable comme le vent assoiffé.
Si profond, si précis, si doux, si proche...
Elles vivent dans le ressac sauvage des palpitations du vent,
Elles capturent vos cinq sens avec leurs chansons de sirène magique.
Dans la nuit, ils brûlent et brûlent de désir,
Son odeur est du sexe, de luxure, de tequila,
Elles vous conquièrent par leurs excès,
Et leurs beaux corps sont éthérés.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !