22 lectures

2

Dans la plaine sauvage
Animaux et rivières vivent en harmonie.
Si la paix semble infinie
C’est sans compter sur l’Homme et ses ravages.

Il assèche la rivière puis tue la gazelle
Il détruit le cycle éternel, les steppes originelles.
Ce qu’il aurait pu boire et manger
Il vient de le réduire en fumées.

Il provoque sa propre disparition
En détruisant la terre qui l’a vu naître.
Partout, il pose le soufre et le salpêtre
Il met le feu aux poudres du canon.

Sa seule réponse : la guerre.
Son seul choix : la misère.
Ce qu’il fait: des morts.
Ce qu’il sera : un mort.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bravo Kylian pour ce texte qui nous montre à quel point l'homme ne prend pas soin de la nature qui l'entoure et qu'il la ravage un peu plus chaque jour. C'est un bien triste constat pour une amoureuse de la nature comme moi...
·
Image de Kylian
Kylian · il y a
Merci infiniment Ophélie pour ton message ! Je suis content que ce poème ait su te parler !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je vous en prie, quand j'aime je le dis tout simplement !
·
Image de Sophie Debieu
Sophie Debieu · il y a
Un texte qui dénonce la folle inconscience des hommes
·
Image de Kylian
Kylian · il y a
Oui malheureusement !
·