Nos habitudes

il y a
1 min
20
lectures
0

J'aime bien ce regard philosophique et poétique engagé sur le monde en ce qu'il rejoint et illustre les préoccupations et l'ensemble des grands textes sur les droits de l'homme et l'actualité  [+]

De l’obscure clarté
Des purs abîmes
Du climat d’étrangeté
Des choses qui dérangent
Nos habitudes
De l'incertitude des temps
De la peur intime
Enchâssée aux autres
Des définitions essentielles
Des mouchards de l’existence
Des parcours de solitude
Des instruments de contrôle
Du grand chambardement
Et des métaphores de référence

Des mille vies
De l’unique obsession
Des stratosphères poétiques
Des folles tribulations
A contre-courant
Des raccourcis foudroyants
Des certitudes
Des choses qui dérangent
Nos habitudes
Des échos de notre enfance
De l’intelligence machiavélique
Des examens de conscience
Des lois de légitime défense
Des concentrations folles
De la perfection diabolique
Du temps et de la vie
Des pointes de nostalgie
Des rages et des farandoles
La soif des utopies
Jusqu’aux prochaines pandémies

Du silence des orages
Des épicentres du monde
De la métamorphose des mythes
Des couleurs passées
Des sentiers éclairés par la lune
Sous un autre jour
Des certitudes
Des choses qui dérangent
Par les temps qui courent
Nos habitudes
Des fêtes illégales
Au grand air à distance
Des noceurs clandestins
Au centre de la piste
Du dédale baroque
De la transcendance
Des fresques psychologiques
Des quêtes éperdues
Des idées de fortune
Des bonheurs de façade
Des angoisses fatales
Du monde perdu
De la liberté nue
Des vies insouciantes
Des aventures foutraques
Et des sorts tragiques

Des hauteurs majestueuses
De la divine tragédie
Des clusters de liberté
Des fêtes tant espérées
Des masques qui crispent les visages
Des certitudes
Des choses qui dérangent
Nos habitudes
Nos forces admirables
Orgueils et préjugés
De l’époque exaltante
Des voix fortes et intenses
Des carrières fulgurantes
Des épiphanies amoureuses
Du monde formidable
Du paradis dévorant
Des espaces infinis
Des petits coins de nature
Des libertés vives
Le blanc immaculé
Des écrins de reconnaissance
Sur la couronne des rois
De la raison et de la folie
Du droit à la fragilité
Comme liberté suprême
Au bout de la rue qui se ferme
Le monde se réinvente
Furieux et somptueux
Autant qu'il peut


Des rappels de la vie d'hier : on avait sacrément de la chance, avant.

BP
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,