Image de Svak

Svak

12 lectures

0

C’est l’instant de l’année où les cœurs solitaires,
Sont tristes, gris gonflés de souffrances,
Voient dans les yeux des autres le reflet des lumières,
Epousant le décor dans une brillante offense.

C’est le mois où le luxe viens grossir notre honte,
De vivre, riches à l’abri du besoin,
Tandis qu’à quelques pas des princesses de nos contes,
Restent ceux qui ternissent les récits d’écrivain.

C’est le soir où les mots montrent leur impuissance,
Sont vides, mous et sans réconfort,
Où la trêve de Noël reste une jolie croyance,
Pour ceux qui ne couchent pas dans la neige et la mort.

C’est l’heure où l’on regrette les fourberies du temps,
Son vice, ce qu’il fait des usages,
Qu’il a su remplacer nos illusions d’enfants,
Cacher de Pères Noël la ruine et le chômage.

Mais c’est aussi Noël,
C’est le rire des bambins devant les paquets d’or
Les petites mains tremblantes qui tirent sur les rubans
La cheminée magique, le sapin, les accords
Le plaisir de s’offrir entre proches et parents.

Et même si tout ceci n’est qu’un petit miracle
Il justifie souvent que l’on s’attarde un peu,
Que l’on préserve du temps et des mauvais oracles
Un instant d’innocence dans cet univers creux.

Et c’est là qu’est la vraie magie de Noël
Pour laquelle les adultes se forcent à faire semblant,
Car nous ne sommes pas dupes.

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,