186 lectures

6

Qualifié

J’étais le veilleur de ses nuits
En douce, je la regardais
Dormir. Mais j’attendais minuit
Quand son sommeil la possédait

Un fil blanc traçait son profil
Posé par le pinceau lunaire
Au long de son front, sur ses cils
Puis du nez aux lèvres légères

Je suivais cette voie laiteuse
Imperceptiblement tremblante
Au rythme des pensées heureuses
Ou des rêveries excitantes

Elle frémissait de tous côtés
Parfois dans son paisible somme
D’on ne sait quelle frivolité
D’on ne sait quel gai symptôme

Comment la caresser sans nuire
A cette image du bonheur ?
Non, je n’avais pas pu flétrir
Cela pour un élan du cœur

Mais si légèrement, tournait
Tout près sa métisse frimousse
Sa bouche baiser marmonnait
D’obscures confidences douces

Et ces murmures parfumés
Me disaient l’envie, le désir
Insatisfaits de nous aimer
Plus encore, au bout du délire

Mes lèvres aux siennes s’ouvrirent
Et respirant son souffle pur
Taisant tant d’impatients soupirs
Pour m’endormir dans ses cambrures

La lune nous envahissait
De sa lumière lactescente
Et, mélangées, s’évanouissaient
Dans l’ombre nos peaux indécentes.

PRIX

Image de Hiver 2015
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de G. is Nasty
G. is Nasty · il y a
Le poème est bon dans l'ensemble. Mais je pense quand même qu'un peu plus de technique permettrait de rendre la lecture encore plus fluide.
·
Image de Eric El Malek
Eric El Malek · il y a
EXCELLENT POEME TOUT EN DOUCEUR BELLE ECRITURE VRAIMENT TRES BIEN +1
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Voici un tableau nocturne bien poétique. Vous avez mon vote
·
Image de Sébastien Broucke
Sébastien Broucke · il y a
Mais il est superbe ce texte ! Pourquoi personne ne vote ? Allez, on se réveille... Bravo à Berto en tout cas !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème