NAUFRAGE

il y a
1 min
8
lectures
0
«
L'espoir fait notre raison,
De joie on peint l'horizon.

Chanter beau tels les oiseaux,
S'armer de Lyre d'Orphée
Dans les ondoyantes eaux
Et dans les océans de feu.

Toujours garder son courage...
Ramer d'élan impavide,
Même quand sévit l'orage.
Bientôt vient un temps placide.
 »

Le vent porte à moi ces mots
Et adoucit mes sanglots.

Nocher naufragé,
D'aide j'ai songé.
Seul, sur un radeau,
Je vois le bateau,
D'où le chant venait.



Sur l'eau un vaisseau

Bravoure au beaupré

Pavillon diapré

Prêt pour quelque assaut,

Prêt face à mes maux.



Mon âme en détresse

Trouve l'allégresse

Dans ces vaillants mots.



Réalité me ronge...

Ce n'était qu'un songe.

Chut ! Mélancolie.



Dans la mer Tristesse

Les mots me caressent,

Peignent l'embellie.



Chantez, chantez-moi !



Ô musique allègre,

Ô verbe de joie,

Quand me prend l'émoi,

Prière, soyez rois !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,