Image de Samouraï

Samouraï

10 lectures

0

Déjà tard, le soleil était couché.
Las de vivre, s’achevait, l’ultime été.
Caressant le sol froid, les feuilles chutant,
Recouvraient mon corps, qui, si chaud pourtant,
Mourait glacé, tout au creux de la vie,
Remerciant le ciel de cette accalmie.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,