Muse des nuits

il y a
1 min
186
lectures
24
Qualifié

Rivière d'Amou  [+]

Image de Eté 2016
Souffle ce tout doux vent soupirant mon amour.
Déesse de l'ivresse attrape mes caresses,
Laisse moi t'aduler, lance-moi tes prêtresses !
Ceignons-nous et rions pour de bon nuits et jours.

Je descends aviné te rejoindre à mon tour,
Dans ce lac éthéré où je vois ta sveltesse
Transpercer ses reflets. Je plonge dans l’ivresse
Et me noie, à la vie, au bonheur sans détour.

Tes phares azurés effarent ma clarté
Quand je crois t'effleurer et l’aube est écartée.
Obscure tout devient. Où es-tu ? Aimé songe.

Le soleil me réveille. Où suis-je ? Suis-je mort ?
Non hélas, je suis las des visions qui me rongent.
Mais ce soir pour te voir il me faut boire encore.

24

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !