1
min

Muse

14 lectures

1

Six trente réveil. Rideau levé, soleil dans la face, grimace, je me lève. Moineaux, travaux, marteaux piqueurs, dysrythmie cardiaque, mal au coeur, humeur - mauvaise, dodécaphonie, café clope douche. Miroir. J’ai l’air louche. Beau gosse. J’ai l’air mort. Je m’habille. Je sors.

L’astre était si penché qu’en marchant vers Schanze, mon ombre s’étirait jusqu’au bout de la rue.

J’ai l’âme en l’air, ballants les bras. Autour ça parle. Cailleras. Au pied d’un mur, je lis que Jean aime Jeanne. Bottom line: the way you kiss. Mais à deux blocs de là: désillusion. Jeanne est une pute avec un zéro six. J’appelle - au secours, pardon - j’ai connu Jeanne. Elle s’appelait Clara.

Je t’écrirais le plus beau texte contre une promesse de fellation.

Aragon pour Elsa, j’ai taillé du Musset au ciseau Valery. Depuis trois jours et trois éternités je ne t’ai pas vue. Tu reviens de Munich. Droite azur sur le quai de la gare. J’ai le coeur si penché qu’en courant pour te voir, mon âme à l’horizon a baisé tes pieds purs.

The way you kiss. Merci Chéri j’adore - j’attends toujours la pipe.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,