1
min

Mon voyage intersidéral avec Lamartine,

31 lectures

9

Titre : Tristesse
Poète : Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Recueil : Nouvelles méditations poétiques (1823).

Lamartine

Ramenez-moi, disais-je, au fortuné rivage

Où Naples réfléchit dans une mer d'azur

Ses palais, ses coteaux, ses astres sans nuage,

Où l'oranger fleurit sous un ciel toujours pur.

 

Claire

A te lire ici-bas,    je me languis poète

De prendre au petit jour, pour l’Italie ce train

Traversant l’Estérel, où le grand gypaète

Tournoie dans les cieux en un vol aérien

 

Lamartine

Que tardez-vous ? Partons ! je veux revoir encore

Le Vésuve enflammé sortant du sein des eaux ;

Je veux de ses hauteurs voir se lever l'aurore ;

Je veux, guidant les pas de celle que j'adore,

Redescendre, en rêvant, de ces riants coteaux ;

 

Claire

Mais Heureux tu le fus, car tu gardes en mémoire

Ce souvenir vivant, et dans tous tes écrits

Tu nous contes l’amour, sans penser à la gloire

Ephémère  souvent sauf dans les manuscrits.

Ne sois pas étonné que l’on te loue encore

Pour nous tous amoureux de pamphlets  qu’on adore.

 

Lamartine

Suis-moi dans les détours de ce golfe tranquille ;

Retournons sur ces bords à nos pas si connus,

Aux jardins de Cinthie, au tombeau de Virgile,

Près des débris épars du temple de Vénus :

 

Claire

Je te raconterai le soir au clair de lune,

Combien j’ai ressenti ta présence vraiment

Les flots étaient calmés, et le vent sur la dune

Me murmurait tes mots, télépathiquement.

Et j’étais transportée en terre florentine

Où pousse le cédrat jusque dans la colline.

 

Lamartine

Là, sous les orangers, sous la vigne fleurie,

Dont le pampre flexible au myrte se marie,

Et tresse sur ta tête une voûte de fleurs,

Au doux bruit de la vague ou du vent qui murmure,

Seuls avec notre amour, seuls avec la nature,

La vie et la lumière auront plus de douceurs.

 

 

Claire

Je resterai pour toi fidèle comme sœur

Qui te loue ici-bas pour ton esprit fidèle

A notre planète  qui demeure éternelle

Et qu’on doit protéger des oiseaux de malheur

Thèmes

Image de Poèmes
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Duje
Duje · il y a
Quel exercice , se frotter à Lamartine avec une telle qualité poétique . On ne devine aucune différence entre les belles envolées lyriques de l'une et de l'autre. Vous jouez d'égal à égal . Fortiche ....
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
La musique des mots. Je n'ai pas une culturelle permettant de me lancer dans cet exercice ; faut-il pour autant se priver d'admirer.
on vient de déposer dans ma réserve ''La nuit de l'assassin Sylvestre. À défaut de faire rêver, on essaie de faire sourire !

·
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Bel exercice... L'ensemble est d'une grande fluidité
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un exercice dans lequel tu excelles... Tu as fait une émule (de talent)... Fred Panassac a écrit un double trivers... tu devrais jeter un œil. Bonne journée à toi :-)
·
Image de Claire Rousset Lys
Claire Rousset Lys · il y a
Nous nous sommes parlé et je crois bien que je l'ai commentée.. mais je vais voir tout de même car en ce moment je suis surbookée et je fais des bêtises
·
Image de Claire Rousset Lys
Claire Rousset Lys · il y a
Je viens de vérifier, j'étais dans les premières à le faire;. il est superbe
·
Image de Claire Rousset Lys
Claire Rousset Lys · il y a
Merci pour lui , merci pour moi...
·
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
bien tourné
·