1
min

mon pére.

2 lectures

0

Rieur et parieur tu étais,comme peut l' être le héros
d'un film noir et blanc des années trente.
Lancaster tu lui ressemblais
par le port du chapeau et l'allure altiére.
Oh!combien tu étais sexe symbole.
tu avais une prestance.
un charme qui émanait de ton être.
que nul autre n'avait!
tu étais beau comme un dieu.
Gueule d'amour on aurait pu t'appeller ainsi.
car tes yeux avaient un tel mystére,un tel éclat.
un feu de pétulance y brûlait sans cesse.
Et comme tu plaisais aux dames.
les jolies filles se plaisaient à te courtiser.
pour rendre folle de jalousie .
la belle jeune femme qui était la tienne.
Rayonnante de bonheur et de fiérté à ton bras.
heureuse dans sa belle robe blanche.
cette jeune,jolie et fréle mariée,
portait la candeur de sa pureté sur le visage.
Ton bel amour s'appellait Huguette.
celle des beaux et des mauvais jours.
toujours là à tes cotés fidéle,courageuse!
pas une autre femme n'avait son pareil pour t'aimer.
Hombre d'elle même depuis ta partance!
pour l'au dela;l'éternité.
son sourire s'est figé,ses larmes coulent.
Oh!combien elle souffre,
combien tu lui manques papa.
sans toi,elle est fragile jusque dans son être,son àme.
Mourir serait pour elle son bonheur.
car le refuge de ton coeur.
serait à ses cotés dans cette tombe des ténébres.
Accpuisque ce serait encore pour t'aimer être à tes cotés.
Seigneur laissez la encore avec nous.
papa nous sommes égoistes.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,