Mon Dialogue-complice avec Baudelaire. LA VIE ANTERIEURE

il y a
1 min
41
lectures
7
Dialoque complice avec BAUDELAIRE « LA VIE ANTERIEURE de Baudelaire

BAUDELAIRE
J’ai longtemps habité sous de vastes portiques
Que les soleils marins teignaient de mille feux,
Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,
Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

Claire ( l’esclave )
Je n’ai vécu, hélas, qu’en pauvre guenilleux
Servilement voué aux tâches domestiques,
Te servant, dos courbé, sous tes rires cyniques
Comme firent, jadis , nombre de mes aïeux.

BAUDELAIRE
Les houles, en roulant les images des cieux,
Mêlaient d'une façon solennelle et mystique
Les tout-puissants accords de leur riche musique
Aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.

Claire ( l’esclave )
Les couchers de soleil de ma terre d’Afrique
Me faisaient espérer mon grabat de pouilleux,
Où je m’enfonçais, tout le corps douloureux,
Dans un léthargie aux relents éthyliques .

BAUDELAIRE
C'est là que j'ai vécu dans les voluptés calmes,
« Au milieu de l'azur, des vagues, des splendeurs
Et des esclaves nus, tout imprégnés d'odeurs,

BAUDELAIRE
Qui me rafraîchissaient le front avec des palmes,
Et dont l'unique soin était d'approfondir
Le secret douloureux qui me faisait languir. »

Claire ( l’esclave )
Je t’ai vu déflorer mes filles et ma femme,
Comme mes frères noirs, leur mère et leurs sœurs,
Immuables Captifs sans respect de leur âme.

Claire ( l’esclave )
Mais quand viendront les temps où maitrisant nos peurs
Nous nous soulèverons, et briserons nos chaînes,
Vous payerez au ciel le vrai prix de nos haines.

Extrait de: Charles Baudelaire. « Les Fleurs du Mal. »
7

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !