Mon Atlantide

il y a
1 min
8
lectures
1

Une écriture de peintre, héritage de famille... PLasticienne Auteure compositrice et interprète La couleur avant tout  [+]

J'ai noyé mon Atlantide,
Au fond de mon café serré,
Ce matin résiste le sentiment de vide,
Mes pensées perdues dans la fumée,
Ce jour espéré qui jamais n'arrive,
Semble courir sous mes pas, sous mes pieds.
Les reflets fragiles des lumières livides,
Loin mon palais déserté aux vitraux brisés,
Des murs en ruines,
Une réalité oubliée.

j'ai noyé mon Atlantide,
Au fond de mon café serré,
Ce matin les rêves sont encore humides,
Comme plongés dans un sommeil agité,
Et cet avenir sans doutes, je l'imagine,
Glissant sous mes pas, sous mes pieds,
Me donne encore cette saveur acide,
De ma solitude immense à noyer,
Je ne suis plus qu'une fuite,
Vers un rêve fabriqué.

J'ai noyé mon Atlantide,
Au fond de mon Café serré,
Ce matin tout est immobile,
Le temps semble enfin s'être arrêté,
Dans sa course furieuse et solide,
Ces heures qui tournent, qui tournent sans s'arrêter,
Tu vois, j'ai noyé ma peur du vide,
Va, je ne veux plus t’espérer,
Perdu est mon cri dans la ruine,
C'est le black out dans le café.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,