14 lectures

1

Voilée, trafiquée, travaillée
Timorée dorée haut perchée
Choisis la voix de la sagesse
Puis consomme-la jusqu’à l’ivresse

Voix active ou bien passive
Qu’elle soit dynamique ou lascive
Elle est la langue de notre humeur
Révélant nos joies et nos pleurs

Ténor, baryton, de velours
Le chant vaut bien tous les discours
Qu’importe le timbre, ils en envoient
Et ce sans se casser la voix

Alto, soprano, aigü, grave
Chanteurs ou chanteuses aux voix suaves
Résonnance d’une immense joie
Leur élégance me laisse sans voix

Voix cristalline, rauque ou bien rock
Des mélodies souvent m’évoquent
Une gamme rythmée d’émotions
Oubliant même la partition

Hommage à toutes les femmes battues
Bannissez les voies sans issue
Ne te mets pas en mode “voix off”
Pense “rage de vivre”, La puissance de Rohff

Vol, viol, violence et déchéance
Ose briser la voix du silence
Sors de l’ombre, ne reste pas muette
Fais entendre ta voix toute fluette

Paroles en vois-tu en voilà
Exprime-toi, lâche-toi, ne mens pas !
Tu vois, les murs ont des oreilles
Tais-toi ou les voix se réveillent

Lorsqu’enfin l’une des voix s’éteint
On reste sourd, mais on étreint
C’est pourtant l’extinction de voix
La vie se meurt, éclat de voix...
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,