MÉLANCOLIE.

il y a
1 min
22
lectures
2

Point zéro Au départ, il y a soi. En soi, vers l’intérieur Il y a l’infiniment petit Et de soi vers l’extérieur L’infiniment grand. Ainsi, chacun est son propre Point zéro  [+]

MÉLANCOLIE.

C’est un matin froid où l’on peut voir encore
les traces d’une nuit de gel sur l’herbe blanchie.
Un paysage nu, jonché de milliers de silhouettes tourmentées,
sombres, échevelées sur des hectares, s’offre à nos yeux.
Dans le grand calme de cette matinée hivernale,
seul s’entend le son des sécateurs électriques,
un petit sifflement régulier, métallique
et l’exclamation des corneilles.

Cela n’a rien de très gai un vignoble qui se repose, hiberne.
Ça ressemble à un vaste cimetière militaire de la grande guerre
sur un morne coteau, aux croix parfaitement alignées.
Ce ne sont pas des croix, ce sont plutôt des T majuscules,
manuscrits, irréguliers,
marquant les tombes de soldats d’une confession tout à fait impie.

La vigne se recueille et c’est l’âme mélancolique
du vigneron qui perçoit cette triste vision.

Bientôt, à force de faire les cent pas dans les rangées,
taillant, liant, un jour voit-on les bourgeons dormants se réveiller,
ouvrir ce doux duvet, laissant apparaître un vert tendre parsemant le cep,
sur une pelouse fleurie.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !