Matelot

il y a
2 min
86
lectures
17

Bonjour à tous. Peu présente ici et sur mon blog : https://moonathluniversdesmots.wordpress.com/ , je vous remercie pour vos lectures et commentaires bienveillants. Poétiquement vôtre ! Nathalie

Matelot, tu aimes la mousse onctueuse de ta blonde,
Celle que tu caresses des yeux, dans son habit de verre irisé.
Matelot, tu bois ta bière, à petites gorgées, à la terrasse d’un troquet,
Avec tes compagnons d’infortune, regardant les sirènes passer, la tête bilboquet.

Matelot, tu poses sur la vie ton âme vagabonde.
Le coeur plein d’espérances, tu attends ta bien-aimée.
Matelot, doré par le houblon et le soleil d’été,
Tu voudrais une vie à deux, remplie d’éternité.

Matelot, je te connais un peu, je te connais si peu.

Matelot, tu es un homme vivant, épanoui, prudent et sans détour,
Caché derrière une réserve hésitante et charmante, des rêves porte-bonheur.
Matelot, j’imagine un enfant joyeux, un adolescent volontaire, un homme heureux
Oscillant entre raison et sentiments, un père instinctif et généreux.

Matelot, il n’y a que toi. Je te souhaite depuis toujours, bel amour.
Près de toi, les anges dansent au rythme des battement de mon coeur.
Matelot, j’aimerais naviguer à tes côtés, sur la mer agitée de tes pensées.
L’amour t’a rendu vulnérable et désenchanté.

Matelot, tu me plais beaucoup.

Matelot, tu es un gars unique, masculin, féminin, la virilité sereine.
Tu n’es pas le plus riche, le plus fort, le plus puissant des mortels?
Matelot, tu es irrésistible, en es-tu conscient?
Es-tu démon ou hédoniste élégant ?

Matelot, tes cheveux soyeux, ton sourire séducteur, tes mains qui se gênent,
Je voudrais les butiner de baisers passionnés, me délecter de ton miel.
Matelot, tu m’attires désespérément.
De toi, j’aimerais faire mon amant.

Matelot, je t’aime à la folie.

Matelot, j’aimerais sur mon corps tes doigts musiciens,
Je voudrais savourer ta peau et visiter ton monde entier.
Matelot, tu as la grâce du mystère,
Mes appétits charnels, avec toi, je voudrais satisfaire.

Matelot, tu n’es pas un caprice sans lendemain.
Tu es mon amphétamine, mon trésor sacré.
Matelot, j’ai la tête à l’envers
Rêvant d’un amour altruiste, coloré d’une lumière particulière.

Matelot, je t’aime passionnément.

Matelot, mon coeur est de guingois, en plein désarroi,
Car je suis folle de toi, dans l’anonymat.
Matelot, qui es-tu ? Que veux-tu ?
Moi, je ne veux que toi, indéfiniment.

Matelot, si tu me reconnais, traverse la mer des sons, nage vers moi
Pour un big-bang d’harmoniques et voluptueuses vibrations. D’amour formaté, il n’y a pas.
Matelot, noyé à jamais, mon passé s’est tu,
Libre de mon avenir, je t’offre mon présent comme un serment.

Matelot, je t’aime un peu, beaucoup, à la folie, passionnément.

Matelot, capitaine de mon coeur, peut-être n’aimes-tu pas du tout
Mes courbes mal dessinées, mes vies autour des yeux, moi en tout.
Matelot, je te souhaite alors de trouver la mystérieuse alchimie de l’amour.
Exilée, ma liberté de t’aimer me nourrit chaque jour.

Texte : MOONATH © ND




vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=SGBfEJYn0vc&nohtml5=False


poème : https://moonathluniversdesmots.wordpress.com/2013/06/21/matelot/

17

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !