Maman

il y a
1 min
306
lectures
44
En compétition

Maman ils ont tout pris je leur ai tout donné
Il ne reste plus rien, j’ai tout abandonné
J’ai donné tout mon sang, j’ai donné tous mes rêves
En leur criant « Buvez, l’Art est grand, il élève »

Maman j’ai essayé de leur offrir mes plumes
Mais peu d’entre eux voyaient, ils étaient dans la brume
Ils ne comprenaient pas que je cherchais leurs âmes
Pour montrer leur beauté et les sauver des flammes.

Je voulais m’envoler mais je n’avais plus d’ailes
Et quand je les trouvai, on avait pris le ciel
Puis je voulus chanter, mais le monde était sourd,
Changé en tribunal qui condamnait l’amour.

J’ai donc livré mes mots en pâtures à leurs yeux
Car chacun d’eux criait très fort : « Cessez le feu ! »
Mais les gens ne pouvaient pas lire dans le noir
En enfermant l’amour, ils avaient pris l’espoir.

Maman j’ai essayé de leur donner mon livre
Afin que chaque vers les sauve et les délivre
Parce que dans les vers, il y a l’Univers
Maman je suis perdu, l’homme lit à l’envers.

Maman dis-moi quoi faire, il y a trop de nuit
Le bateau est sous l’eau, les gens crient ou s’enfuient
L’enfant ne rêve plus, la femme est lapidée
Et on jette au bûcher, l’artiste avec l’idée.

Maman dis-moi quoi faire, il n’y a plus de son
Car la mer devient folle, elle noie ses poissons
Le vent ne chante plus, il fait des fausses notes
Puisque notre fumée lui a mis des menottes.

Maman que dois-je dire, à mes frères qui souffrent
Leurs poumons sont remplis de pétrole et de soufre
Certains mangent l’acier et boivent des couteaux
Parce que sous leur terre, il y a des métaux.

Maman comment crier aux gens qu’ils sont la vie
Qu’ils sont le monde entier, son souffle et sa magie
Qu’ils sont plus importants que n’importe quel nombre
Comment crier aux gens qu’ils sont plus que de l’ombre.

Maman, le vœu des gens, c’est avoir de l’espoir
Ils cherchent la lumière aux bornes du couloir
Ils veulent un peu d’air au-dessus de leur chair
Un peu d’imaginaire au sein de l’ordinaire.

Les gens veulent savoir si leur vie a un sens
S’il y a autre chose au-delà de l’absence
Si tous leurs rêves vont aux cieux où tu te perches
Maman regarde-les ! Maman, c’est toi qu’ils cherchent

44
44

Un petit mot pour l'auteur ? 50 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
Un poème hallucinant , très riche, attirant et bien rédigé . J’ai bien aimé .Bravo 👏🏽
Je vous invite à lire mon œuvre et n’hesitez pas à apprécier l’oeuvre par vote après la lecture. Merci d’avance
Cliquez sur le lien
👉🏾👉🏾👉🏾👉🏾https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-sen-va

Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Peut-on faire mieux? Dire autant de vérités en si peu de mots et d'une belle manière? Je suis conquis, Abad!
je vous invite à découvrir mon texte en course pour le prix jeunes auteurs https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas de laisser vos impressions en commentaries. Merci!

Image de Christophe Pascal
Christophe Pascal · il y a
Très belles images, j'aime!
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Je ne me suis pas lassé de relire encore et encore. Très beau poème.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
J'aurais au moins apporté ma voix à cet appel à l'aide ...
Image de Markenley Maitre
Markenley Maitre · il y a
Intéressant
Image de Collectif Artvolution
Collectif Artvolution · il y a
🖌📗🙏🏿bravo
Image de Alain Abanda
Alain Abanda · il y a
Très intéressant cher poète, vraiment captivant !
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
Une lecture en apnée jusqu’à la délivrance : le regard d’une maman guérit de tout et en premier lieu du désespoir. Qu’il s’agisse du rythme ou des vers, ce poème recèle des petites pépites. Merci.
Image de Markenley Maitre
Markenley Maitre · il y a
J'aime, j'ai lu plusieurs fois

Vous aimerez aussi !