Ma terre

il y a
1 min
168
lectures
157
Finaliste
Jury

Juste des mots, juste des images, à partarge  [+]

Image de 2017
Image de Poèmes
Frissons de liberté
Face à toi
Ma terre.

Une buse tournoie dans le ciel.
L'herbe danse au gré du vent.
La souris se cache
Dans les creux du vieux muret en bordure de champs.
Le chêne âgé surplombe de sa bienveillance un couple endormi.
Dans la vallée inhabitée
L'air souffle des mots immortels
Que l'homme civilisé ne peut saisir.
La flagrance de la résine se déploie à la chaleur de l'été
Elle emplit les narines.
Et aux abords des lacs tranquilles,
En hauteur,
Seule l'abeille chantonne autour de jolies fleurs.
Le paysage se fige l'espace dun instant
Le sang palpite dans les veines
Et vient l'effervescence automnale qui s'enflamme de couleurs ardentes,
Consommé en une dernière exaltation d'honneur à la vie,
Ravissante,
Avant le voile d'hivers blanc,
Vierge,
Immaculé.
Des flocons de neige tombent
Le paysage animé
Dynamique
Se glace :
Les gelées prennent place.
Là, l'immensité se tait.
L'ouïe s'affine
Silence...
L'écureuil gratouille.
Et le renard guette.
Affamé dans ce froid.
De courageux ténors sifflotent encore,
Du haut des branches de notre vieux chêne.
J'ai vu les quatre saisons qui se succèdent et pourtant
Bien que toujours en mouvement,
Le mystère naturel
Demeure immuable.

Là-bas,
Regarde !
Au fond des plaines,
Au coeur des montagnes
L'orage foudroie les monts escarpés
La lumière éclate
Crépite
L'écho de sa colère rend toujours plus belle
Ma sauvage Isère.

On aurait pu me dire n'importe quoi
Mais c'est en ton sein
Dans l'union des sens
Que je ne peux nier
Ce corps qui t'appartient.
157

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,