1
min

Lumières bleues

Image de Gloubibouddha

Gloubibouddha

8 lectures

1

bleues, immobiles et clignotantes
Ell's fendent la nuit
découpent_
la lueur orangée des lampadaires
et puis disparaissent

à nouveau les façades sont d'un bleu
très profond et clair
agressif
un bleu de lumière artificiel
qui noie mêm' le noir

Les lampadaires à moitié endormis
se réveillent presque
l'orange_
reprends sa place sur le bitume_
la rout' sembl' de terre

les murs sommeillent sur leurs deux oreilles
puis le bleu encore
une tache_
l'encre coule, coule, sur le trottoir
jusqu'au caniveau

sans bleu, l'orang' reviens couvrir la rue
l'encr' revêt sa robe
rouge sang
(Un poème comme un' peinture à l'huile
bleu, orange et sang)
1

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème