LUMIÈRE INCOLORE

il y a
1 min
0
lecture
0
Je suis une princesse,
Je t'aimais avec mes ongles,
Également avec des orbites vides,
Et les muscles remplis d'acide lactique.
Mes joies sombres sont des réalités qui n'atteignent pas
Et ils vont aux amours captifs de la liberté,
Ils sont deux, et pourtant aucun.
Ils vous aiment comme une fille, avec un cerveau excité ; mais ils vous mentent et s'accrochent à votre mirage.
Ils chevauchent votre vide brûlant !
Ils sont enchaînés à vos cendres et à votre incertitude,
Bien que le temps détruise votre temps !
Et ils Vous sauvent,
Ils me tenant, jusqu'à ce que la lumière incolore existe.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !