Lucie aimait les couleurs

il y a
1 min
200
lectures
30
Qualifié

"Moi j'étais seul comme le bruit dans le silence" Louis Aragon  [+]

Image de Automne 2020
Sur les nappes blanches et claires
Fleurissent les roses
Leur éclat est une tâche dans le coton de la pièce
Et leur parfum,
Un étourdissement

Lucie a les joues rouges
Dans le printemps naissant,
Lucie sourit sans arrêt
Car elle porte dans son cœur
Aujourd’hui une fièvre légère

Mariage.
C’est ce mot qui lui donne cet éclat,
Cette impression de s’ouvrir au monde
De s’offrir au soleil
De croire à la promesse du matin

Elle est belle aujourd’hui
Même si belle, elle l’est tous les jours
Car toutes le sont à leur manière
Mais ce jour-là c’est différent
Elle a son sourire d’étoiles

Et son regard de lumière.
Puis il la regarde avec émerveillement
Comme si elle est divine, céleste, éternelle,
Elle a l’impression de fondre sous l’Amour,
De brûler près de ce feu délicieux

Il lui prend la main,
Encercle son annulaire d’or
Et l’embrasse.
Dans la chaleur des corps
Elle a la tête qui tourne
Elle croit au bonheur, il est là.

***

Lucie a mal
On le voit sur son visage
Sa peau est bleue, puis violette, et verte aussi
C’est joli toutes ces couleurs
Lucie a toujours eu une âme d’artiste

Elle sourit au concierge,
au boulanger,
à la voisine,
et à chaque sourire lancé,
c’est un coup de plus dans le noir

Elle longe les murs des rues,
Essaie de ne pas respirer trop fort,
S’efface dans l’ombre des autres
Lucie meurt doucement,
Au milieu des gens

Le soir,
Elle voit cette main se lever
Sur son corps fatigué
Cette main aimée,
Cette main désirée,
Cette main qui la tue.

Elle retient ses cris
Elle renfloue ses larmes
Et laisse couler le sang,
Le regardant imprégner ses vêtements
Jusqu’au matin
Qui entend Lucie ? Qui sait qu’elle existe ?
Toi, moi, nous, personne ?
Personne vous êtes sûrs ?
Elles ont l’air d’être des centaines, voire des milliers
D’âmes épuisées, de femmes oubliées.

Un jour on retrouve Lucie inanimée
Son corps est un arc-en-ciel, son visage n’a plus de forme.
— C’était un homme adorable, dit la boulangère.
— Toujours très poli, rajoute le concierge.
— Et puis, elle aimait bien les couleurs, non ? plaisante la voisine.

Oui Lucie aimait les couleurs.

Au-dehors,
À deux rues de chez Lucie,
Sur les murs gris du centre-ville,
des mots grattés noir sur blanc sur du vieux papier journal
s’effacent,

« Désolée pour le dérangement, mais on nous assassine ».
30

Un petit mot pour l'auteur ? 18 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Devillé
Patrick Devillé · il y a
"et à chaque sourire lancé,
c’est un coup de plus dans le noir" .... A la fois beau et dur, j'ai vraiment aimé votre texte, ma maman s'appelait Lucie..

Image de Nell Brown
Nell Brown · il y a
merci. J'adore ce prénom surtout grâce à la chanson de Daniel Balavoine "Lucie".
Image de Yasmine Anonyme
Yasmine Anonyme · il y a
C'est très triste et dur à la fois de lire ce poème, surtout que toute les 3 minutes dans le monde une femme meurt sur les coup de son conjoint ma voix plus un abonnement
Amitié^^

Image de Nell Brown
Nell Brown · il y a
oui c'est un sujet très sérieux et malheureusement aussi, très actuel
Image de François B.
François B. · il y a
Un texte à la fois très beau et très efficace pour la cause qu'il défend
Image de Tess Benedict
Tess Benedict · il y a
Très fort. Après avoir lu le Clown triste, je ne m'attendais pas à un poème à l'eau de rose, mais le contraste entre les deux parties est saisissant.
Image de JAC B
JAC B · il y a
Emouvante et douloureuse définition de l'expression "en voir de toutes les couleurs". Un poème percutant en interface: la gentillesse cache-t-elle un enfer pour qui veut être aveugle et sourd ?
Image de Mickaël Gasnier
Mickaël Gasnier · il y a
Je ne vais pas vous laisser un commentaire aussi long que sur votre " Clown triste " ...
Mais là encore une fois " Violent ".
Mon soutien et mes sincères encouragements...
À +

Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Tout mais pas l'indifférence...
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Poignant et sombre.
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Un début en feux multicolores et pleins d’espoirs et une fin sombre et terrible sur un fléau : les violences faites aux femmes ...

Vous aimerez aussi !