1
min

Loup y es tu?

Image de Mojel

Mojel

1 lecture

0

Cela faisait des heures que nous marchions perdus dans cette forêt sans fin. Chaque bruit nous semblait menaçant, à tel point que le claquement de nos dents, que le froid et la peur engendraient, nous faisait sursauter. Pourtant j'en étais certain, on nous suivait... Les branches ne s'agitaient pas uniquement par le vent naissant, le bois ne craquait pas seulement par l'action lente de la digestion des insectes. Et puis, ce souffle que parfois je pouvais entendre presque contre moi. Je serrais ta main instinctivement, écrasant presque tes doigts tellement ma force décuplait sous l'action de la peur. Je me retournais vers ton visage que je me doutais nimbé de larmes, afin de te rassurer. C'est alors que mon regard se plongea dans celui d'un homme me fixant et qui venait de te taillader.

Thèmes

Image de Poèmes
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,