Long chemin

il y a
1 min
4
lectures
0

Ceux qui critiquent tes beaux rêves ne sont pas les pires , c'est juste ceux qui ont peur de te voir réussi  [+]

Fissure sur ma coquille , je sors tel une chenille,
Coeur pure , qui brille comme une bille , je suis une bulbille;
Je née dans ce monde dur grâce à la médecine
Je m'appelle Phèdre et dès maintenant je prend racine,

La longue cascade du temps s'étend , coule et s'écoule,
Naissance d'une prise de conscience , lumière dans l'ampoule;
Un jeune âge, où l'on est Robinson sur cette Terre
Où les comtes ne sont pas là que pour te faire taire,

On vit , on rit , on sourit , on lit ,on grandit,
Arrivé au stade de crise ,  labirynthe maudit
Perdu dans les questions  , la tête dans un trou noir,
Je mue dans mon cocon , où j'aime fumer et boire;

Puis , les jours passent , me regardent , me parlent et m'appellent,
La chenille , mature ,  découvre peu à peu ses ailes;
Mes problèmes qui volent , un autre oeil sur l'avenir,
Les nouvelles charges  qui me collent , des oeufs à venir;

C'est alors que l'âge t'emporte comme un tourbillon,
L'Enfant troublé devenu un vieux papillon;
Les montagnes commencent à grandir sur mon visage
Et mon esprit sage se transforme en paysage;

L'heure où mes ailes commencent doucement à faner
Comme si mon parcours n'avait duré qu'une année;
Un temps où je ne dois plus penser à demain,
Un temps où je dois délaisser ce long chemin.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,