Lointaine Ithaque

il y a
1 min
1 317
lectures
865
Finaliste
Public

Ancien paysan-paludier sur l’Ile de Noirmoutier en Vendée d’où je suis originaire, je suis installé dans le sud-est marocain, à Tinghir, depuis 2008. Une nouvelle vie, de nouvelles activités  [+]

Image de Été 2018
Tel Ulysse rêvant à sa lointaine Ithaque
Lui reviennent les souvenirs d’une autre vie
Une suite de bacchanales dionysiaques,
Des jours et des nuits de désirs inassouvis.

Lui reviennent les souvenirs d’une autre vie,
Tristes et joyeux et à jamais nostalgiques.
Des jours et des nuits de désirs inassouvis
Pour compenser une existence dogmatique.

Tristes et joyeux et à jamais nostalgiques
Ainsi étaient les sentiers de son enfance.
Pour compenser une existence dogmatique
Il avait erré loin en toute inconscience.

Ainsi étaient les sentiers de son enfance,
Elle en avait aimé tous les nombreux détours.
Il avait erré loin en toute inconscience,
De sa vie il ne devine plus les contours.

Elle en avait aimé tous les nombreux détours
Parmi les senteurs de pinèdes et d’embruns.
De sa vie il ne devine plus les contours,
Elle s’effrite comme une peau de chagrin.

Parmi les senteurs de pinèdes et d’embruns
Dans les fragrances iodées des marais salants.
Elle s’effrite comme une peau de chagrin
Mais il ne veut plus l’affronter en tressaillant.

Dans les fragrances iodées de marais salants,
Sur la plage elle retourne en quête d’espoir.
Mais il ne veut plus l’affronter en tressaillant
Sur l’estran il court se réfugier pour un soir.

Sur la plage elle retourne en quête d’espoir
Le soleil commence à tomber sur l’océan.
Sur l’estran il court se réfugier pour un soir,
Au-dessus des rochers volent des goélands.

Le soleil commence à tomber sur l’océan,
Vers elle vient la silhouette solitaire,
Au-dessus des rochers volent des goélands,
Lui, la devine dans le rougeoiement solaire.

Vers elle vient la silhouette solitaire,
Aussitôt leurs regards se croisent et s’embrasent
Lui, la devine dans le rougeoiement solaire.
Il sourit en se laissant gagner par l’extase

Aussitôt leurs regards se croisent et s’embrasent,
Les étoiles brillent dans le ciel de leurs yeux.
Il sourit en se laissant gagner par l’extase,
La fin de l’errance il appelle de ses vœux

Les étoiles brillent dans le ciel de leurs yeux
Sur les bords de cet océan paradisiaque
La fin de l’errance il appelle de ses vœux
Tel Ulysse rêvant à sa lointaine Ithaque.

865

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !