Lettres en lettre pour l'Être

il y a
1 min
200
lectures
28
Finaliste
Jury

"Il aimait la mort, elle aimait la vie, Il vivait pour elle, elle est morte pour lui." Shakespeare, Roméo et Juliette. "Le problème avec les citations sur Internet, c'est qu'il est très  [+]

Image de 2016
Image de Poèmes
Cette longue route qui nous sépare autant,
Distance qu'on redoute, œuvre de tout tourment,
Ce charnel inconscient gît bétonné à terre,
Route qui de la mort au pays donne ses airs.

Qu'en est-il de Beaune, de ses belles hospices,
Qui déjà existaient pour leur plus grand délice
Œuvre de charité, bâtiments hérités,
Ville qui à beauté enseigne vérité ?

Qu'en est-il de Lyon, ses plaisantes fontaines,
Doux et paisible lieu de l'époque Romaine,
Terre de tant de mets et de gastronomie,
Ville qui de l'éclat est devenue amie ?

Qu'en est-il des berceaux d'une once sublimée
Par la magnificence, écarlate, effrénée,
De leurs paysages, montagnes et des bois,
Qui incluent volupté et beauté à la fois ?

Jadis je les voyais parsemés de splendeur,
Peut-être même en condition de bonheur ?
Cette route, maintenant, je la vois entravante
Elle nous sépare ; mon euphorie déchante.

Comme je maudis cette vile route-là !
Depuis tant de longs jours, maintenant quelques mois,
Le plaisir de te voir s'est tenu loin de moi,
Ce qui fit de mon être un objet piètre et las.

Nous ne nous reverrons pas avant bien longtemps,
Mais ne te morfonds pas ! L'Amour en crépitant,
Le temps peu à peu faiblit, alors repoussé
Par les incessants assauts de nos volontés.

Ah ! Je ne sais quand tu recevras cette lettre,
Mais sache qu'avec toi je suis de tout mon être,
Princesse de mon cœur, Princesse de mes heures,
Princesse du bonheur qui flétrit la rancœur.
28

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,