LES VAUTOURS

il y a
1 min
25
lectures
1

Qui suis-je ? Et le sais-je vraiment ? Une personne de notre temps, qui profite de ses rares moments pour s'évader dans la justesse des mots par tous ces maux qui sont entendus ou lui sont racontés  [+]

De leurs ailes déployées, elles tournoyaient
Du haut de leurs statues
Aussi froides et glaciales que des statues.
Sur lui, elles avaient jeté leurs dévolus.
Tels des vautours planant sur leurs proies,
S'écoutaient elles parler parfois ?
Se permettant des leçons de morale
Elles qui n'avaient aucune morale
Où jalousie et méchanceté,
Se mêler à l'envie et la cupidité,
Faisant tourmenter leurs esprits
Et siffler LEURS langues de vipères,
Par leurs propos de commères.
Se mettant elles en avant
Par un amour naissant
De ce lien paternel
Jadis mit à la poubelle.
Mais les biens, l'argent et le pouvoir
Leurs donnent faim de pouvoir,
Balayant femme, famille, et amis,
Qui jusqu'à ce jour,
S'occupaient de lui.
Serait-ce une pointe de regret
D'avoir si peu existé dans le cœur de leur aîné
Durant toutes ces années,
Ou juste le début des remords,
Qui les hantent déjà, alors qu'il n'est pas encore mort.*

MONTSE
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,