1
min

Les sens

Image de Elrod

Elrod

2 lectures

1

Que ton regard se pose sur moi
Et déjà tu réveilles mon émoi.
A la proche de ton corps aimé
Le mien se met tout à coup à vibrer.

Tes mots sont des pétales de velours
Qui caressent mon cœur sans détour.
Ta main douce caresse mon visage
Comme celui d’un un enfant bien sage

Sans barrière mon corps s’offre à toi
Je sais que je ne peux m’en soustraire
Car tu sais très bien y déposer
Cette harmonie que j’aime éprouvée

Tes caresses savent faire la différence
Sur chaque partie de mon corps
Elles leur offrent leurs délices
Et ne savent dire qu’un mot : Encore.

De cette union, le velouté donné
Me remplit d’extase, mon bien-aimé.
Que cela puisse durer une éternité
Afin que je me sente toujours aimée.

Jean-Pierre Elrod


Que ton regard se pose sur moi
Et déjà tu réveilles mon émoi.
A la proche de ton corps aimé
Le mien se met tout à coup à vibrer.

Tes mots sont des pétales de velours
Qui caressent mon cœur sans détour.
Ta main douce caresse mon visage
Comme celui d’un un enfant bien sage

Sans barrière mon corps s’offre à toi
Je sais que je ne peux m’en soustraire
Car tu sais très bien y déposer
Cette harmonie que j’aime éprouvée

Tes caresses savent faire la différence
Sur chaque partie de mon corps
Elles leur offrent leurs délices
Et ne savent dire qu’un mot : Encore.

De cette union, le velouté donné
Me remplit d’extase, mon bien-aimé.
Que cela puisse durer une éternité
Afin que je me sente toujours aimée.

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,